Guide pour tricoter ses premières chaussettes en aiguilles circulaires.

Guide pour tricoter ses premières chaussettes en aiguilles circulaires.

Les chaussettes, les chaussettes, tout le monde en parle, presque tout le monde en fait. Et ceux qui n’en font pas ne savent pas ce qu’ils ratent ! Et toc ! Mais il est vrai que ça peut faire peur, ce fil tout fin, ces aiguilles minuscules, une foultitude de patron et de techniques. Je vais essayer de résumer et de compiler toutes les bonnes pratiques que j’ai acquises au fil du temps pour des premières chaussettes réussies !
Je ne dis pas que je vais révolutionner la façon de faire mais quand j’ai commencé à en tricoter (dans des temps immémoriaux où on les tricotait encore avec un jeu de 5 aiguilles à double pointes…) j’ai reçu des conseils dans tous les sens et difficile de m’y retrouver. Voilà ce que j’aurais aimé savoir pour tricoter mes premières chaussettes en aiguilles circulaires ! Démarrons ensemble une paire de chaussettes !

 

Quel fils pour tricoter ses premières chaussettes ?

Tout d’abord le fil… ça reste encore le sujet le plus facile, on trouve pléthore de fils à chaussettes, et généralement c’est écrit dessus ou vendu comme tel. L’épaisseur conventionnelle est fingering ou light fingering : environ 400 m de fil pour 100g. Ce sont le plus souvent des fils en laine avec 15% à 20 % de nylon pour la solidité (quoi qu’on puisse trouver d’autres choses… mais je vous en parlerai plus tard… Stay tuned). Le plus fun reste quand même d’utiliser un fil colorié, rayé, en jacquard automatique, car l’apparition d’une nouvelle couleur ou d’un nouveau motif nous motive, exit donc les fils unis !

Perso, gros coup de cœur pour les autorayantes Downtown de Scheeppes, donc, on va choisir celle-ci pour débuter, en coloris… After Dark, parce que ça va avec tout !

 

Et on tricote des chaussettes avec quoi ?

Et maintenant, les aiguilles ! Et là c’est je trouve, la plus vaste blague du tricot ! Il est d’usage d’indiquer sur les pelotes pour les chaussettes, souvent « aiguilles 2.5 à 3 mm».
Alors ça convient très bien pour faire des chaussettes de lit, oui, mais pour mettre dans les baskets c’est impossible : la chaussette plisse, glisse, et je trouve ça totalement inconfortable.
Je vous recommande d’emblée, de choisir des aiguilles de taille 2 mm si vous tricotez lâche ou 2.25 mm si vous tricotez serré. Le tissu ainsi sera plus dense, plus ajusté sur le pied, mais aussi plus durable car il subira moins de frottement. Là je ne vous parle que des aiguilles pour des chaussettes simples, en jersey endroit. Quand on tricote de la dentelle ou du jacquard, on peut encore changer de taille d’aiguilles, pour s’adapter à sa tension ou à son échantillon.

Je tricote serré, je prendrai alors des aiguilles 2,25 mm.

Concernant les mini aiguilles circulaires, il faut un temps d’adaptation pour appréhender ces riquiqui pointes et détendre ses mains crispées dessus mais faites-moi confiance, vous verrez qu’après on ne peut plus les lâcher ! Elles s’accompagneront obligatoirement d’aiguilles circulaires longues, ou d’un câble supplémentaire de 80cm car le magic loop sera incontournable pour la pointe de la chaussette.

Personnellement j’aime les aiguilles Chiaogoo. En général je tricote avec le kit de Shorties Red. Mais avant d’investir, faire un essai avec les mini circulaires fixes me semble plus raisonnable, la taille idéale est 23cm. Ce kit d’aiguille a des pointes un peu affûtées mais pas trop (plus que les Chiagoo Red, mais moins que les Hiyahiya Sharp), et un câble souple et résistant. Leur gros plus par rapport aux autres aiguilles sur le marché est la jonction absolument parfaite du câble avec les pointes, les mailles glissent à la perfection. Vous pouvez aussi opter pour des pointes affûtées, toujours en 23cm. Mais surtout pour des aiguilles de bonnes qualité avec des jonctions de câbles lisses. Quand le fil coince et qu’on doit tirer dans un sens ou dans l’autre pour tricoter, au-delà d’abîmer le fil, c’est extrêmement agaçant, voire démotivant.

 

Présentation du kit ChiaoGoo Shorties Small, avec pochette en nylon rouge, câbles Twist rouges, accessoires, jauge à aiguilles et pointes d'aiguilles interchangeables

Choisir sa taille, ou comment rater son projet

LE moment tendu du projet, voir le plus difficile ! Là où on peut tout rater ! Il va falloir juger, avec les indications du tricot, ses habitudes (et quand on débute, et bien… on improvise). Et c’est à ce moment qu’on peut avoir quelques déconvenues car, soyons honnêtes, qui fait son échantillon pour des chaussettes ? Que celles·eux qui le font me lancent la première pelote ! Mais, si vous connaissez votre taille, votre façon de tricoter et avec un peu d’astuce, ca va glisser tout seul comme de la soie sur une aiguille en métal !
Le plus simple c’est quand même de prendre ses mesures. Au plus fort du pied, juste sous les orteils. Le plus souvent les patrons indiquent la circonférence finale, et là, bingo ! On sait quelle taille faire. L’astuce alors pour avoir des chaussettes parfaitement adaptées, et qui ne baillent pas, c’est de tricoter une taille au-dessus, mais avec des aiguilles plus petites !

Par exemple, si je suivais les recommandations classiques, pour pied de 24.5cm de circonférence, je devrais tricoter 64 mailles en aiguilles 2.5. Mais comme je vous disais que je préfère un tissage plus dense, et une chaussette bien ajustée, je monte 68 mailles en aiguilles 2.25 ! Et avec ce petit tour de passe-passe, c’est parfait !

Et maintenant on fait quoi ?

Maintenant, passons à la pratique. J’ai regroupé les différentes techniques dont vous aurez besoin dans une nouvelles catégorie « Chaussettes » des tutoriels !

Pour les chaussettes « cuff down » ou de la cheville à la pointe

Pour tricoter des chaussettes de haut en bas, vous aurez besoin de connaître les techniques suivantes :

Pour les chaussettes « toe-up » ou des orteils à la cheville

De manière générale, j’ai prévu aussi des tutos pour tricoter en rond ou en magic loop (indispensable pour la pointe), laissez-vous guider !

Alors mes premières chaussettes elles sont comment ?

Réussies ! Mais plus sérieusement, si j’avais su tout ça avant de tricoter ma première paire de chaussettes, elles auraient été en aiguilles 2,25 , avec un fil autorayant super punchy ! Et maintenant que c’est facile de faire la maligne parce que j’ai tricoté des kilomètres de chaussettes, je les fais sans patron. Mais je débuterais aujourd’hui, je suivrais mon patron des chaussettes Suzette, car le talon renforcé c’est quand même le plus confortable de tous !

Bon tricot, et à bientôt !

 

Laisser un commentaire

  • Je ne suis pas débutante en chaussettes, mais la photo me donne envie de tricoter des long socks^^ je ne sais pas pourquoi, mais je n’en ai jamais fait! et pourquoi pas des collants!!! >.<

  • Très instructif votre article clair et précis ,Merci.Quand j’ai commencé à tricoter des chaussettes j’aurai aimé savoir comment monter mes mailles car c’est la clé selon le style de chaussette que l’on veut réaliser , le montage n’est pas le même selon le sens du tricot ainsi que les qualités et les défauts de chaque talon selon la morphologie du pied , car là aussi on peut être vite déçu.Maintenant chaque destinataire familial à ses critères(pointes, talon) de bien être que je respecte dans la façon de tricoter.Mais un critère « universel » comme vous le soulignez , un tissage dense avec des aiguilles plus fines que prévues mais en prenant le nombre de maille de la pointure supérieure, pour pouvoir les porter dans les baskets, ou les bottes au quotidien.

  • Bonsoir, savez vous s’il est possible de tricoter des chaussettes en toe up mais avec des mini circulaire (cable de 5cm) ?
    Merci bcp !